English  |  Español  |  Français

Mali - National Targets

Show map

The national targets (or equivalent) presented in this database are taken from the NBSAPs received since COP-10. The mapping of national targets to the Aichi Biodiversity Targets by the Party concerned is indicated in the last column “Related Aichi Target(s)”. All Parties are encouraged to undertake this mapping exercise and to submit this information to SCBD for incorporation in this database.

Reference Target Related Aichi Target(s)
Objectif 1 D'ici à 2020, tous les maliens, y compris les décideurs et les populations au niveau local, sont conscients de la valeur de la diversité biologique, des risques qu’elle encourt et des mesures à prendre pour sa conservation et son utilisation durable.
Objectif 2 D’ici à 2018, les valeurs de la diversité biologique sont intégrées dans les plans, stratégies et politiques sectorielles de développement et dans la planification du développement aux niveaux national et local ainsi la stratégie de réduction de la pauvreté.
Objectif 3 D’ici à 2020, les incitations négatives, y compris les subventions néfastes pour la diversité biologique, sont réduites progressivement afin d’atteindre un niveau minimum des impacts défavorables et les incitations positives en faveur de la conservation et de l’utilisation durable de la diversité biologique sont identifiées, vulgarisées et appliquées.
Objectif 4 D’ici à 2020, les acteurs gouvernementaux et les entreprises ont pris des mesures pour assurer une production et une consommation durables et ont maintenu les incidences de l’utilisation des ressources naturelles dans des limites écologiques sûres.
Objectif 5 D’ici à 2020, le rythme d’appauvrissement et la dégradation des habitats naturels, y compris les forêts sont réduits de moitié.
Objectif 6 D’ici à 2017, les stocks de poissons de nos cours d’eau sont inventoriés et des mesures sont mises en place pour éviter la surpêche et faciliter la reconstitution des espèces épuisées ou menacées.
Objectif 7 D’ici à 2018, les terres agricoles, pastorales et forestières et les zones pêches sont inventoriées et intégrées dans le schéma et les plans d’aménagement du territoire afin d’assurer la conservation de leur diversité biologique.
Objectif 8 D’ici à 2020, la pollution des eaux et des sols, notamment celle causée par les engrais chimiques et les pesticides, est ramenée à un niveau qui n’a pas d’effet néfaste sur les écosystèmes et les espèces.
Objectif 9 D’ici à 2018, les espèces exotiques envahissantes sont identifiées et des mesures sont en place pour les contrôler ou les éradiquer et les voies de pénétration sont mieux gérées afin d’empêcher leur établissement.
Objectif 10 D'ici à 2018, au moins 15% de la superficie totale du pays, y compris les zones qui sont particulièrement importantes pour la diversité biologique, sont conservées au moyen d’un réseau écologiquement représentatif et bien reliés d’aires protégées gérées efficacement.
Objectif 11 D’ici à 2020, la faune et la flore menacées d’extinction sont connues et des mesures sont prises pour leur préservation et leur la restauration de manière localisée.
Objectif 12 D’ici à 2020, les connaissances sur le patrimoine génétique national des plantes cultivées, des espèces sauvages apparentées, des races d’animaux domestiques et des espèces sauvages sont améliorées et des stratégies sont élaborées et mises en oeuvre pour réduire l’érosion génétique.
Objectif 13 D’ici à 2020, les écosystèmes qui fournissent des services essentiels sont restaurés et sauvegardés en tenant compte des besoins des femmes, des communautés locales et des populations pauvres et vulnérables.
Objectif 14 D’ici à 2020, la résilience des écosystèmes est améliorée grâce à des mesures d’’atténuation et d’adaptation des changements climatiques et des mesures de lutte contre la désertification.
Objectif 15 D’ici à 2018, l’accès aux ressources génétiques et un partage équitable des bénéfices provenant de leur exploitation sont garantis à travers la mise en oeuvre du protocole de Nagoya.
Objectif 16 D’ici à 2015, la Stratégie Nationale et le plan d’action pour la diversité biologique sont révisés et ont commencé à être mise en oeuvre.
Objectif 17 D’ici à 2020, les pratiques et connaissances traditionnelles en matière de diversité biologique sont répertoriées et sont, sous réserve des dispositions de la législation nationale et des obligations internationales en vigueur, pleinement intégrées et prises en compte dans le cadre de l’application de la Convention.
Objectif 18 D’ici à 2020, les connaissances scientifiques et les technologies associées à la diversité biologique, ses valeurs, son fonctionnement, son état, ses tendances et les conséquences de son appauvrissement, sont améliorées, largement partagées et transférées.
Objectif 19 D’ici à 2016, la pratique de la biosécurité pour favoriser la contribution de la biotechnologie moderne à l’accroissement de la productivité et de la compétitivité agricole s’est améliorée de 50%.
Objectif 20 D’ici à 2018, des mécanismes de financement en vue d’accroître le financement des activités de conservation de la diversité biologique sont mis en place et les ressources financières sont mobilisées de façon considérable.

  • United Nations
  • United Nations Environment Programme