العربية  |  English  |  Español  |  Français  |  Русский

Morocco - National Targets

Show map

The national targets (or equivalent) presented in this database are taken from the NBSAPs received since COP-10, fifth national reports or from documents submitted separately. The mapping of national targets to the Aichi Biodiversity Targets by the Party concerned is indicated in the last column “Related Aichi Target(s)”. All Parties are encouraged to undertake this mapping exercise and to submit this information to SCBD for incorporation in this database.

Reference Target Related Strategic Goals/Aichi Targets
A1 Établir une liste rouge nationale des habitats et mettre en place des plans priorisés de sauvegarde des habitats les plus menacés du pays, notamment les zones humides. 5
A2 Établir une liste hiérarchisée des espèces menacées d’extinction au Maroc et mettre en oeuvre des scénarii adaptés de sauvegarde afin de stabiliser leurs populations à l’horizon 2020. 12
A3 Accélérer l’extension des superficies d’aires protégées dans le cadre de la mise en oeuvre du plan directeur des aires protégées, afin de disposer d’un système national d’aires protégées écologiquement représentatif, visant à couvrir 17% des écosystèmes terrestres et d’eaux continentales et 10% des zones marines et côtières. 11
A4 Renforcer ou mettre en place les programmes adéquats pour la conservation in situ et ex situ de la diversité génétique des plantes cultivées, des races animales domestiques et sauvages, des microorganismes, ainsi que pour la conservation des espèces forestières et d’autres espèces de la flore spontanée qui ont une valeur socio-économique. 13
A5 Dresser un état des lieux sur les ressources génétiques marines nationales et établir un programme pour leur préservation, y compris des plans de conservation et de gestion du corail rouge. 10
B1 Élaborer des plans d’aménagement des stocks des poissons et d’invertébrés marins les plus exploitées afin d’éviter leur effondrement. 6
B2 Prendre, d’ici à 2020, les mesures appropriées pour que les activités de mariculture, d’aquaculture continentale et d’agriculture soient menées de façon à préserver durablement la biodiversité des milieux considérés. 7
B3 Opérationnaliser le Protocole de Cartagena à travers la mise en place des instruments législatifs, administratifs et techniques pour garantir un niveau adéquat de protection dans le domaine du transfert, de la manipulation et de l'utilisation des organismes génétiquement modifiés. 7
B4 Prendre toutes les mesures pour réaliser les objectifs nationaux déjà adoptés en matière de lutte contre les diverses formes de pollution, en particulier celles ayant une incidence sur les composantes de la diversité biologique. 8
B5 Élaborer et mettre en oeuvre un programme national concerté de contrôle, de surveillance et de lutte contre les espèces exotiques envahissantes 9
C1 Renforcer les mécanismes d'intégration des valeurs économiques, sociales et culturelles de la biodiversité nationale et des services écosystémiques dans les processus de prise de décision et de planification sectorielle. 2
C2 Prendre les mesures nécessaires en vue d’augmenter la résilience des écosystèmes et la contribution de la biodiversité aux stocks de carbone, notamment au moyen de la conservation et de la restauration, des mesures d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques, et de la synergie avec les actions prises dans le cadre des autres conventions de Rio (Changements climatiques et lutte contre la désertification). 15
C3 Mettre en place le cadre national législatif et institutionnel pour l’opérationnalisation du Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation, afin de générer des ressources additionnelles potentielles pour la conservation, l’utilisation durable de la biodiversité et la lutte contre la pauvreté. 16
D1 Consolider le cadre national de mise en oeuvre de la Stratégie nationale pour la biodiversité et de son Plan d’action (SPANB) grâce au renforcement des structures de coordination nationale, régionale et locale, en favorisant, en favorisant la convergence et la participation. 17
D2 Actualiser la législation nationale en matière de diversité biologique grâce à la mise à jour et la modernisation des textes législatifs, ainsi que l’élaboration des textes d’application. 17
D3 Adopter et mettre en application les dispositions législatives et réglementaires nécessaires pour garantir le respect, par les entreprises, de la séquence d’atténuation «Éviter, minimiser et compenser», relativement à la conservation des milieux humides et des autres milieux vulnérables et riches en biodiversité. 3, 4
D4 Développer le plan de mobilisation des ressources financières nécessaires à la réalisation de la stratégie et des activités figurant dans le nouveau plan d’action national pour la biodiversité, et ce à travers des partenariats au niveau national et international. 20
D5 Développer et enrichir le Centre national d’échange d'Information sur la biodiversité (CHM) 17
D6 Renforcer les mécanismes de suivi - évaluation de la mise en oeuvre de la Stratégie nationale pour la biodiversité. 17
D7 Renforcer les liens de coopération relatifs à la biodiversité entre le Maroc et les autres pays ainsi qu’avec les organismes régionaux et internationaux pertinents. 17, 20
E1 Améliorer l’évaluation des valeurs économiques, sociales et culturelles de la biodiversité nationale et des services écosystémiques. 19
E2 Améliorer les connaissances sur la résilience des écosystèmes face aux changements climatiques et développer et appliquer les indicateurs pour son suivi-évaluation. 19
E3 Inventorier les connaissances et savoir-faire traditionnels en matière de conservation et de valorisation de la biodiversité, et mettre en place des programmes de valorisation et de perpétuation de ce patrimoine culturel dans des activités d’utilisation rationnelle et durable de la biodiversité nationale. 18
E4 Élaborer et mettre en oeuvre des programmes de recherche concertés et pertinents, basés sur les priorités nationales et les besoins en informations scientifiques et techniques sur la diversité biologique, et publier des rapports sur les tendances de la biodiversité nationale. 19
F1 Élaborer et mettre en oeuvre une feuille de route nationale en matière de sensibilisation, afin d’encourager le changement des comportements vis-à-vis du patrimoine national de biodiversité. 1
F2 Renforcer les programmes formels et informels d’éducation portant sur les enjeux de la diversité biologique, notamment à travers la promotion de sa valeur économique et des bonnes pratiques pour la conservation et la valorisation de la biodiversité dans le cadre du développement durable. 1

  • United Nations
  • United Nations Environment Programme